fbpx
MENU
Alcomnet

Apple freine la collecte data utilisateurs, Facebook et Amazon répliquent - by walid khaldi

  • Accueil
  • Blog
  • Apple freine la collecte data utilisateurs, Facebook et Amazon répliquent - by walid khaldi
10 mai 2021 / Par Alcomnets' Bloggeur
GAFA

L’un des plus grands changements de confidentialité d’Apple depuis des années est arrivé dans une mise à jour logicielle que vous remarquerez à peine qu’après l’avoir installée sur votre iPhone. La nouvelle mise à jour système nommé iOS 14.5, est sorti lundi. Il comprend les correctifs typiques auxquels vous vous attendez dans une mise à jour logicielle mineure. Apple permettra désormais aux gens de déverrouiller leur iPhone avec leur Apple Watch, ce qui est pratique lorsque vous portez un masque facial en public pour se protéger contre le coronavirus. Les personnes utilisant Apple Maps peuvent également signaler les accidents qu’elles voient sur la route. Et bien sûr, il y a de nouveaux emoji.

Le changement le plus controversé survient lorsque les gens ouvrent des applications d’entreprises  comme Facebook. Là, on leur demandera s’ils consentent à ce que leur activité soit suivie sur les applications et les sites Web qu’ils utilisent. Facebook commencera à inclure un message dans son application pour expliquer à quoi il utilise ce suivi, mais il a également lancé une campagne pour repousser l’approche d’Apple.

Que vous pensiez que c’est un véritable effort pour adopter le mantra du PDG Tim Cook selon lequel «la vie privée est un droit humain fondamental », ou simplement un moyen de maîtriser la concurrence tout en ayant l’air bien pour les clients dépend probablement de ce que vous pensez d’Apple.

Mais Apple prend ces mesures alors que les gens tiennent compte du fonctionnement réel d’Internet. Entre le scandale Cambridge Analytica de Facebook, des schémas apparemment incessants d’attaques de piratage et des publicités effrayantes bien ciblées apparaissant sur Google, Amazon et toutes sortes d’autres sites que nous visitons quotidiennement, les utilisateurs commencent à apprendre ce qu’ils échangent contre tous ces services « gratuits » qu’ils utilisent.

Perdu profondément dans les accords auxquels nous disons tous oui mais que nous ne lisons presque jamais, la plupart des entreprises de technologie ont écrit le droit de nous surveiller à un niveau autrefois jugé possible uniquement dans la science-fiction. Les entreprises peuvent nous suivre à travers les applications que nous utilisons, les sites que nous visitons et les émissions que nous regardons. Ils peuvent apprendre où nous dépensons notre argent et ce que nous achetons et associer cela aux données de nos amis les plus proches pour créer des profils riches de qui ils pensent que nous sommes.

Comme nous l’avons appris au fil des ans, ces données valent des sommes d’argent inimaginables. Facebook et Google ont peut-être tenu leur promesse de ne pas vendre d’informations sur nous au plus offrant, mais ils ont quand même aidé les annonceurs à nous cibler avec une publicité d’une précision choquante – et Pew Research a constaté que beaucoup de gens pensent que c’est mauvais.

Dans une interview avec le Toronto Star le 12 avril, Cook a déclaré que iOS 14.5 avait été créé en partie parce qu’il pensait que les gens devraient être invités à donner leur consentement aux techniques publicitaires modernes. Dans le cas d’Apple, le nouveau logiciel comprendra une fenêtre contextuelle demandant aux utilisateurs s’ils consentent à permettre à une application ou à une entreprise de les « suivre » à travers les applications et les sites Web appartenant à d’autres sociétés « afin de vous proposer des publicités personnalisées. « 

La question a poser et se poser face à cette nouvelle politique d’Apple, c’est : somme nous, Algériens, concernés par cette décision, consommateurs soit-on ou business sur l’Apple Store.

Le consommateur Algérien inscrit une très forte présence sur les réseaux sociaux, néanmoins, la culture de protection d’informations personnelles n’est toujours pas un sujet mis à la table des grands débats.

Les détenteurs d’applications auront par contre maintenant une carence en base de données, avec l’incorporation de la boite de dialogue qui accueillera l’utilisateur et qui lui donna le choix de ne céder aucune information personnelle qui permettra à l’application d’envoyer des mails ou simplement les vendre à d’autres.

Par Walid KhaldiDPM Formation Alcomnet 


0 Commentaires
245 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *